PRÉPARER pour Sexe Lesbienne

sexe lesbienneLe lubrifiant n’est pas un produit miracle. Si votre chérie veut vous prendre en mode barbare, il est évident que le meilleur lubrifiant du monde ne servira pas à grand- chose pour éviter la douleur, alors que le but recherché est un plaisir partagé.
Il faut donc demander à elle de mettre en œuvre toutes sortes de stimulations pour vous ouvrir : feuille de rose ou anulingus (stimulation de la zone anale avec les lèvres, la langue, qui peut venir pénétrer et stimuler l’anus), introduction d’un ou plusieurs doigts (allez, on commence par un seul, avec du lubrifiant bien sûr, et attention aux ongles !), éventuellement introduction d’un petit gode lubrifié. Demandez-lui qu’il vous caresse le clitoris en même temps, ça aide ! Et quelques doigts dans le vagin ne seront pas de trop (veillez bien à ce qu’il n’introduise pas les même doigts dans vos deux orifices sinon gare aux contagions bactériennes…) Ça fait beaucoup de choses à gérer en même temps ? Mais non ! Rassurez-vous, tout se met en place naturellement… Continue reading PRÉPARER pour Sexe Lesbienne

Les règles d’or de la rencontre

Où que vous viviez, le principe de base des rencontres est identique. D’abord, faites-vous plaisir, laissez vaga-bonder votre imagination, ne vous laissez pas trop influencer par les canons de la beauté qu’on nous impose, privilégiez les vôtres. Les femmes qui vous tou-chent ne sont pas forcément celles dont les magazines nous abreuvent. Observez quelques règles d’or.

CERNEZ VOS ENVIES

Surtout, laissez-vous aller, sachez ce que vous voulez. Si vous voulez rencontrer une fille lesbienne dont les goûts s’accordent aux vôtres, cernez vos envies, vos aspirations. Osez affirmer vos préférences, ce sera déjà bien plus simple. Avoir vraiment très envie d’une per-sonne (et pas seulement d’un « coup » de passage), cela offre d’autres perspectives sensuelles et sexuelles. N’écoutez pas juste ce que vous dit votre sexe. Apprenez à regarder, n’allez pas trop vite en besogne, intellectualisez un peu.

Apprenez donc à bien vous connaître et à savoir quels sont vos goûts. Vous pouvez préférer les rousses aux petits seins et à culotte de cheval, ce n’est pas interdit, c’est votre droit le plus strict. Ou bien, malgré l’opération de dénigrement dont elles sont victimes, osez dire haut et fort : « J’aime les blondes » et aimez-les. Il y aura toujours une blonde quelque part qui vous tendra les bras.

Les conseils d’Anna

« La plastique ne présume pas de la capacité d’une personne à être un dieu ou une déesse du sexe, et malheureusement, ces demoiselles ne voient souvent que ça, c’est dommage. On nous impose souvent cette idée, avec les publicités, les affiches, les médias… Heureusement, certaines sont surtout sensibles à l’humour, au charme, à la simplicité. Celles-là sont les plus intéressantes à séduire, croyez-moi.
Cela dit, il faut du désir pour baiser, c’est un argument imparable. Et le désir, c’est animal mais ça se crée, ça se conditbnne, aussi. J’aime voiries femmes dans le désir, quand les ventres se collent et que les mains s’agrippent. À chaque fois, être parvenue à ce moment-là, c’est une belle victoire… »

PRENEZ DES RISQUES

Sortez de chez vous, faites du sport, entretenez votre silhouette. Aimez-vous vous-même. Achetez-vous un costume noir bien coupé et près du corps, de belles chaussures, un jean sympa, un beau tee-shirt. Soyez un peu looké. Rentrez votre ventre. Apprenez à parler de sexe, à être à l’aise avec le vôtre.
Cela dit, vous pouvez rencontrer une femme pour davantage qu’une rencontre brève et charnelle, cette donnée étant incluse dans une démarche de quête amoureuse globale. À ce moment-là, il reste les agences matrimoniales… Mais c’est une démarche onéreuse et pas toujours couronnée de succès.