LE FAMEUX POINT G

 

Que n’a-t-on dit et écrit ces dernières années sur cet endroit mythique et mystérieux !

Avant toute chose, mesdames, pour bien le découvrir, mettez vos doigts dans votre vagin, faites un mouvement de va-et-vient vers l’avant : vous devez sentir votre point G. Les tissus sont plus rugueux, voire spon­gieux. Recourbez les doigts sur la paroi antérieure du vagin. Essayez différents rythmes, différents gestes. Mais au fond, qu’est-ce que ce point G ? Le point G ou point de Grâfenberg est une zone située dans la paroi antérieure du vagin à 4 ou 5 cm de la vulve, grande comme une pièce de 2 euros, pas très loin de la vessie. Elle réagit en se gonflant lorsqu’elle est stimulée. Décou­vrir son point G permet de renforcer le plaisir vaginal, tout bêtement. Mais sa proximité avec la paroi de la vessie fait que, si l’on appuie dessus d’une certaine manière, au lieu d’éprouver du plaisir, on peut avoir envie d’uriner !

Chez certaines femmes, cette zone est en lien direct avec une éjaculation qui se produit lors de l’orgasme. En effet, la stimulation de cette zone peut provoquer des sensations d’une rare intensité. Mais chaque femme y est réceptive d’une façon différente. Certaines seront sensibles dans l’ensemble de la partie anté­rieure, tandis que pour d’autres, la paroi postérieure du vagin sera aussi réceptive aux stimulations.

Attention, messieurs, la taille de votre sexe importe peu, vu que le point G se trouve près de l’entrée du vagin. Ce sont plutôt certaines positions qui le stimuleront, et donneront donc plus de plaisir à votre partenaire. La femme assise sur l’homme, et celui-ci allongé ou assis. Ou encore la femme allongée sur le ventre et son partenaire sur elle. Une position très stimulante : l’homme est debout der­rière la femme, elle visage et corps contre le mur, une jambe surélevée, par exemple sur un tabouret, le dos droit.